Ne célébrez pas la Journée Mondiale des Réfugiés avec un Gâteau pourri!

En tant que caricaturiste éditorial faisant mon travail “professionnel”, je devrais être inspiré une fois de plus à dessiner à ce jour, mais cette année est mon 7ème anniversaire en tant que réfugié et j’ai vu trop de mauvaises actions pour “bien”, donc Je voudrais faire quelques commentaires:

  • Lorsque nous sommes arrivés, nous sommes fragiles, nous n’avons peut-être aucune idée de la langue du pays d’accueil, mais cela ne signifie pas que nous devons apprendre à vivre ou comment penser comme un nouveau-né! Quand je suis arrivé en France, il m’a fallu plus d’un an pour apprendre la base de la langue française et pour communiquer avec la nouvelle société.
  • L’intégrité ne signifie pas oublier tout ce que nous étions et «imiter» les codes culturels et les attitudes du pays d’accueil. L’apprentissage est la clé, plus nous apprenons que nous savons comment échanger nos cultures et être influencé et / ou influencer l’un l’autre.
  • Les réfugiés ne devraient pas être forcés de “trouver” leur place dans la société d’accueil, ils ne le trouveront peut-être jamais! Certains réfugiés doivent «créer» leur propre place et le meilleur que nous pouvons faire pour eux est de leur faire confiance et de leur donner cette possibilité.
  • Le «pire» acte contre les réfugiés est de les «ignorer», d’ignorer leur voix, leurs idées et leurs projets. J’ai eu assez de chance d’être entendu à la fois amical et professionnellement et je suis tellement reconnaissant pour cela, mais j’ai été ignoré aussi et je n’oublierai jamais ceux qui ont ignoré.
  • Certaines ONG utilisent les réfugiés comme machines à faire de l’argent: elles sont responsables de la mauvaise image que nous avons en Europe et ailleurs, je sais que la victimisation des réfugiés est parfaite pour ces ONG mais elle a déjà détruit notre image de militants et de professionnels !
  • Les réfugiés doivent d’abord être installés! Un réfugié politique ne peut jamais se sentir enraciné et concentré si il / elle doit toujours s’inquiéter de trouver un endroit pour vivre!
  • Nous devons partager les responsabilités envers les réfugiés qui ont du talent et de l’expérience, nous devons les impliquer dans notre projet national et international et voir les résultats!

Je crois que si nous faisons ces actions concrètes, nous avons trouvé une façon beaucoup plus marquée de célébrer cette journée!

Kianoush Ramezani, réfugié depuis 2009
Le Mémorial de Caen – Normandie – France

[English Below]

Don’t Celebrate World Refugee Day with a rotten Cake!

Being a Editorial Cartoonist doing my “professional” job, I should get inspiration one more time to draw about this day, but this year is my 7th anniverssary as a refugee and I’ve seen too much wrong-doing for “good” so this I would like to make some comments:
– When we are just arrived, we are fragile, we may don’t have any idea about the language of the host country but it doesn’t mean we need to learn how to live or how to think like a new born child! When I arrived in France it took more than one year for me to learn the basic of French language and to communicate with the new society.
– Integrity doesn’t mean forgetting whoever we were and “immitate” the cultural codes and attitudes of the hosting country! Learning is the key, the more we learn we know how to exchange our cultures and being influenced and/or influence eachother.
– Refugees shouldn’t be forced to “find” their place in the host society, they may never find it! some refugees must “create” their own place and the best we can do for them is to trust them and give them this possibility.
– The “worst” act against refugees is to “ignore” them, to ignore their voice, their ideas and their projects. I was enough lucky to be heard both friendly and professionally and I’m so grateful for that but I’ve been ignored as well and I will never forget those who ignored.
– Some NGOs use refugees as their money making machines: these are responsible for the very wrong image that we have now in Europe and elsewhere, I know victimization of refugees works perfect for these NGOs but it has already destroyed our image as the activists and professionals!
– Refugees need to be settled first! a political refugee can never feel rooted and focused if she/he have to always be worried about finding a place to live!
– We must share responsibilities to refugees who have talent and experience, we must involve them in our national and international project and see the results!

I believe if we just do these practical actions, we’ve already found a much better way to celebrate this day!

Kianoush Ramezani, Refugee since 2009
Le Mémorial de Caen – Normandy – France